New Angels Of Promise

Le point de vue d'une sorcière

1° mission

J’ai été contacté en début d’après-midi par le NEG, jusqu’à présent je me contentais de faire des opérations de routine. Traductions, conseils d’ordre technique, opérations certes cruciales mais avec un certain recul et une sécurité physique bien appréciable. Mes compétences unanimement reconnues dans des champs aussi divers que l’histoire des religions antiques, la philologie, les sciences occultes et les langues sous leurs formes archaïques ont attiré l’attention de cette organisation depuis un peu plus d’un an. Kanna m’a donc contacté et m’a expliqué qu’ils auraient besoin de mes compétences mais cette fois-ci dans le cadre d’une mission plus… Dangereuse. Bien entendu j’ai tenté d’émettre des objections, mais Kanna les a bien vite balayées. Le NEG sait mettre la pression quand il le faut et ils disposent de « dossiers » à mon sujet. くそナザヂ…

Bref, j’ai donc fait la connaissance d’individus pour le moins atypiques. - Darius, un zoner. Les traits fins, les yeux clairs, un jeune garçon plutôt timide. - Jack Mc Tyren, un sale type renfermé et qui se révélera être un traître. Pas très avenant mais bien bâti, le genre dangereux. - Maly, une pilote de mécha (sans mécha) Nazadi. Très quelconque. Passons rapidement sur la mission : il fallait investir un hôtel et trouver des données importantes. Le gosse s’est pris une balle dans la tête (mais à survécu, on ne sait comment) le détective s’est échappé grâce à la bêtise de la Nazadi (ばか女). Bah au final j’ai retransmis les données que le NEG recherchait mais Kanna nous a reproché de ne pas avoir neutralisé le traître. La bêtise de ces personnes me confondra toujours : je suis une occultiste, brillante universitaire et il me demande de me battre avec un professionnel du meurtre. Dans le compte-rendu j’ai pris soin de noter que c’est ma présence d’esprit qui nous a permis d’éviter d’autres pertes et qu’il eût été facile d’attendre les renforts comme je l’avais prévu… Passons…
2° mission

Mission suivante. Avec comme renfort : - Asuka, conseiller Ashcroft. Un nazadi (encore!) mais intelligent et agréable de sa personne ce qui est rare chez ces gens-là. (しかし黒人だね…) - Aka, enfin une recrue logique pour les missions qu’on nous confie. Un mercenaire d’élite, hybride Nazadi et humain, un idiot mais un idiot utile. 不細工 La mission fut assez stressante, il fallait tuer un burner retranché dans un hôtel. Le bâtard a franchement assuré dans son rôle d’exécuteur des basses oeuvres. J’ai été soulagée de ne plus le revoir, la façon grossière dont il me parlait me mettait franchement mal à l’aise.


第三使命
Convocation chez Kanna. Une ancienne de l’équipe avait été exécutée par une vieille connaissance des deux autres (une secrétaire?). Et sinon, le conseiller faisait des rêves avec des tentacules うろつき童子みたいです Pour faire bref, j’ai passé une nuit chez Asuka-san. Il fut vraiment un hôte délicieux, commandant d’excellents sushi arrosé d’un excellent saké très doux. De son côté, il a mangé des tapas. Nous écoutâmes de la musique et échangèrent sur nos vies respectives. C’est vraiment un personnage fascinant et sa voix… Onctueuse et suave, c’est un vrai séducteur à n’en pas douter (でもナザヂ…ざんねんですはね). Le lendemain il montrait les signes d’une très grande fatigue (les tapas ? Ma proximité ?). J’ai ensuite fait la découverte du sénateur John Stanwood avec Darius-kun. Un bel homme mais plutôt discourtois. Il n’empêche que Darius-kun a vraiment bien géré les choses, que ce soit pour rentrer dans la demeure du sénateur et ensuite pour mener la discussion. Nous avons compris que le psy utilisait son pouvoir en étant à proximité d’Asuka-san. Fatiguée je suis allée me coucher et j’ai laissé Darius-kun et le conseiller passer la nuit ensemble (même si j’ai trouvé la situation assez troublante vu le jeune âge du zoner). J’avais pris soin de couper mon intercom mais j’ai reçu un appel d’urgence d’Asuka-san : Darius-kun était en danger de mort, il avait ingéré un poison des plus dangereux. J’ai préparé en vitesse mon rituel de guérison le plus abouti « L’étreinte de Thot Amon » et avec l’aide d’Asuka-san j’ai réussi à contrer les effets du poison. Lorsque j’ai déshabillé d’une main fébrile le jeune adolescent, je n’ai pu m’empêcher de remarquer la douceur de sa peau et la fermeté de ses membres juvéniles. En revanche j’ai été surprise par les écailles qu’il portait sur le dos. Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’attarder sur ces détails de son anatomie et j’ai continué le rituel. Ce fut un succès. Total. En effet Darius-kun était hors de danger mais d’autre part les écailles serpentines du jeune zoner ont disparues suite au rituel. Une mutation ? L’effet de drogues ? Toujours est-il que ce fut un choc de voir ces grands yeux gris se voiler sous l’effet de la peur quand il se rendit compte de ce détail. Il semblait convaincu que des gens voudraient l’éliminer, qu’il ne fallait pas rentrer chez lui… 不思議な… Asuka-san avait dans l’idée de piéger le manipulateur de rêves à l’aide d’un agent du NEG. Je suis donc venu l’aider dans cette entreprise. Nous découvrîmes la cache du manipulateur, qui logeait juste au dessus de chez le conseiller. C’était un très puissant occultiste, j’avais la situation en main quand il s’est mis à invoquer une sinistre créature venant d’un autre plan d’existence. Un bruit de clochette et un coup de sabre plus tard, une sorte de cyber yamabushi est apparu et a disposé facilement de l’occultiste et de son serviteur. Notre « allié » était peu bavard, il a tout juste évoqué un « ennemi terrible » avant de faire exploser les lieux. J’ai eu le temps de ramasser un livre intriguant (écrit en arabe) avant de devoir quitter précipitamment la pièce. Suite à ça le jeune zoner a quitté sa famille et est venu chez moi. Je l’ai hébergé bien volontiers. Darius-kun est vraiment un gentil jeune homme, très bien élevé. Un brin égaré aussi et par moment… Bizarre, mais ça s’est bien passé. Je m’entends bien avec lui. Il m’a même aidé dans mes recherches, comme il est féru d’informatique et que je n’y comprends goutte à ce domaine, son aide fut des plus pratiques. Le grimoire est un livre en arabe antique dont le titre se traduit à peu près par « Le rêve agité du dormeur indolent ». C’est un ouvrage fascinant, traitant du rêve et des moyens de les manipuler.
4° mission pour le NEG
Nous avons été reçus par une supérieure de Kanna. Une lesbienne de tout évidence, rien qu’à la façon dont elle m’a regardé (はずかしい…) et dont elle a repoussé le flirt d’Asuka-san. D’ailleurs je me demande toujours ce qu’Asuka-san a pu trouver à cette femme vulgaire au regard bovin. La mission concernait une opération de blanchissement d’argent et un para-psy manipulant les gens par la voix. C’était un piège, dans lequel nous sommes tombés. Finalement nous avons eu la surprise de nous faire accuser de meurtre, trahison,... Bref, nous nous cachâmes. Nous étions dans une impasse, que faire ? Nous avions beau nous creuser les méninges les solutions manquaient. Je me suis donc résolu à utiliser un rituel très particulier que j’avais toujours pris le soin d’éviter jusqu’à présent. Je l’avais découvert durant mes études, pendant mon doctorat, en lisant une traduction en japonais d’un texte chinois lui même-tiré d’une inscription datant de l’Inde pré-védique. Un ancien bonze du nom de さこ y parlait de façon confuse et délirante d’un rituel permettant d’invoquer de façon très parcellaire l’attention d’une entité extra-planaire du nom de 闇の遍在の無名の霧 ou plus simplement 門 dans le but d’obtenir son assistance et ses conseils. Toujours sous la forme de visions obscures et cryptiques. Le fait que ce personnage soit clairement dément et que les sources historiques très rares à son sujet mentionnent néanmoins toutes qu’il aurait terminé sa vie en vieillard débile bavant et hoquetant, dénué de toute raison 排泄物食うの坊… Enfin bref, c’est un sujet passionnant mais je disgresse, continuons plutôt. J’ai eu recours à ce rituel particulier, à l’aide de puissants psychotropes j’ai eu un certain nombre de visions qui nous ont mis sur la piste d’une boîte de nuit nommé le « Bleeding Heart ». Passons sur ces visions que j’aimerais oublier, ce fœtus qui semblait me réclamer comme sa propre mère, ces odeurs enivrantes de chair humaine qui grésille doucement, ce miroir qui m’invite à pénétrer dans un autre monde et ce regard… Ces regards, lourds, insistants, inquisiteurs, qui savent tout sur moi et qui ne demandent qu’à m’accorder leur pardon, en échange d’une simple allégeance, si j’avais courbé l’échine et m’étais prosternée devant eux j’aurais… J’aurais… Mais j’ai résisté et j’ai tourné le dos. J’ai eu beaucoup de chance de m’en sortir à si bon compte, tout au plus des rêves et une impression persistante par moment d’être… Observée. Pour terminer, nous avons donc rencontré de nouveaux « alliés » dans ce bar. Ils nous ont attribué de nouvelles identités et une planque, pour ma part je troque le nom de Kawa Yui (河川唯) pour celui de Sora Aoi (空蒼井). Ca sonne bien je trouve.

Comments

Belmorgha

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.